V2 HONDA
Vous possedez un V2 Honda ou vous en revez ? Venez donc nous rejoindre ! Inscription libre !

VT500 - NTV - Deauville - Varadéro - Transalp - DN01 - AfricaTwin - Fury - CX - VTR - Shadow - PacificCoast - XLV



AccueilAccueil  NavigateurNavigateur  PortailPortail  Tutos Tutos  FAQFAQ  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez
 

 BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
midi134

Membre exclu
Membre exclu


Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 23/06/2012

BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande   BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 22:44

C' est comment qu' elle est née, la première R 80 G/S ??? Clin d'oeil
On se souvient pas des premiers Paris-Dakar ??? Grande interrogation
Revenir en haut Aller en bas
panpacific12

Membre exclu
Membre exclu
panpacific12

Masculin Nombre de messages : 1021
Age : 66
Localisation : Villefranche de Panat Aveyron
Prénom : Hervé
Moto(s) : Pacific Coast 199O (France+USA)
Date d'inscription : 07/05/2011

BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande   BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2012 - 1:21

http://nl.wikipedia.org/wiki/Bestand:BMW_R80GS_GENUINE.jpg

BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 800px-14

Voici "LA" R 80 G/S originale avec ses accessoires d'origine. Par GASTAIR du Flatistan
Autre image : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:BMW_R80GS_GENUINE_2.jpg



Long ---- pertinent ----- une très bonne lecture ..................................................
Excellent ! Excellent !
Par GASTAIR du Flatistan, un fan BMW --- le contraire de Manu allergique aux BMW
Christian ----- tu vas apprécier --- j'espère Même avis / vote +1 ?


Wikipedia a écrit:
La BMW R80 G/S (G/S pour "Gelände/Strasse" en français : "tout-terrain/route") ici présentée est le premier modèle sorti en 1980
Les rétroviseurs sont d'un modèle de 1985 (ceux de 1981 étaient tout en métal)
Le blanc est la seule couleur proposée la première année de commercialisation, le bleu foncé viendra ensuite fin 81 avec une selle noire
La selle rouge n'existe que sur les modèles blancs, la décoration adhésive du réservoir est composée de deux tons de bleu, les modèles d'une autre couleur voient leur réservoir décoré en rouge et bleu

Les options d'origine sur cette moto sont :
Les protège-carters, béquille latérale (protège-carters obligatoires car elle se fixe dessus), la montre et le compte-tour
Il existait également en option un porte bagage simple, un porte bagage avec porte valise droit (Uniquement droit) et sa valise (unique) blanche ou noire
Les doubles valises sont sorties plus tard


Les accessoires d'origine BMW pour 80 G/S sur cette moto sont :
Le sabot de béquille en aluminium, le sabot moteur en aluminium, les caoutchoucs anti-vibrations sur les cales pieds, le rigidificateur de fourche au niveau de la roue avant, le saute vent ainsi que les protèges-mains (Ici, ce sont des ACERBI de 1985 mais ils sont très similaires à ceux fabriqués par BMW)
La plupart de ces accessoires sont sortis vers 1985
La grille de phare est d'époque mais n'est pas d'origine BMW (BMW n'en a jamais fabriqué pour la G/S)

Elle possède d'origine :
Une trousse à outil (il existe en accessoire une super trousse encore plus complète), une pompe type pompe à vélo (insérée dans le cadre sous le réservoir), une béquille centrale
Il existe aussi en accessoire BMW : le canif blanc siglé BMW, la trousse de secours (impossible à ranger si l'on à pas la valise), le kit de réparation en cas de crevaison
Au tout début, le démarreur était en option alors que plus tard c'est le kick-starter qui est devenu une option


A partir de 1985, on pouvait acheter le kit "Paris Dakar" qui se composait d'un réservoir de 32 litres, une selle monoplace rouge, un long porte bagage
Achetée en version Paris-Dakar déjà équipée d'origine, elle avait en outre un pot chromé protégé par une tôle noire, un garde boue arrière blanc, des pneus Michelin plus accrocheurs que les Metzeler livrés sur la version standard
Cette version ne possédait pas de caches latéraux

Philosophie G/S :
Pas de selle noire sur une R80 G/S blanche ! Il faut assumer le look de l'époque
La selle rouge/orange était dans le ton du début des années 80. Cela faisait "cross"
D'ailleurs, à l'époque, Yamaha a suivi et est passé au rouge pour les selles de ses modèles cross "YZ", même les DTMX y passeront... après BMW
Rassurez-vous, même en 1980 la couleur a choquée mais cela a participé à sa popularité et cela était tout à fait dans le ton de l'époque et en ammonie avec la recette novatrice qu'elle proposait
Bref en la découvrant en 1980 tout le monde c'est demandé : "c'est quoi ce truc ?"


Pour les puristes du Flatistan :
La selle à l'origine (sur les premiers modèles 1980 1981) était sans couture sur les cotés et sans plis imprimé sur le devant
Comme sur cette photo du modèle 1981. C'était la selle du prototype de 1979
La nouvelle selle avec coutures latérales et plis sur l'avant est sortie fin 81 en même temps que la couleur de carrosserie bleu
Dans certains pays (passage aux mines oblige) la selle était livrée avec une sangle en son milieu pour que le passager se tienne... .


Les évolutions apportées à la G/S ont profité au reste de la gamme série 7 BMW :
- principalement au niveau de l'embrayage (allégement considérable)
- et pour certains modèles, le système à mono-amortisseur/mono-bras dit "monolever"


Sortie en 1980, la R 80 G/S est le premier trail à avoir :
Un frein à disque, un cardan, un mono-bras AR, un bicylindre, une cylindrée de 800cc, une telle puissance, un tel couple.... et de telles couleurs

A l'époque, ses plus grands concurrents semble être les "grosmonos", pourtant si dés 1981 BMW prouve à l'occasion de rallyes que son choix est le bon, la cohabitation pacifique sur le marché avec les cylindres uniques reste et restera
Prise à contre pied la concurrence prends deux voies, elle s'engouffre dans le créneau ouvert... ou, incrédule, ne réagit pas immédiatement



Paradoxalement, suivant ainsi la démarche de BMW, les premiers à répondre sont encore les européens ayant des moteurs bicylindres dans leur banque d'organe de routières
Incapables de concurrencer les Japonais sur le terrain du "grosmono", ils saisissent cette opportunité

En Europe,
La superbe TRIUMPH TIGER TRAIL 750 TR7T arrive ainsi en 1981 sur le marché
Désuète, dépassée dès ça sortie, n'apportant aucune technologie moderne et ne véhiculant pour l'époque aucune image, elle s'apparente davantage à une machine des années 70
Elle est pourtant particulièrement belle aujourd'hui

MORINI sortira dans le même temps son bicylindre en V : la CAMEL 500
Plus évoluée, davantage orientée vers le tout terrain, elle survivra un temps et donnera même naissance à la MORINI 501

Moto Guzzi et son estimable V65 TT sortie en 83 cherche également à surfer sur la vague en piochant comme les autres dans une banque d'organes existante
Elle ne sauvera l'honneur que grâce aux exemplaires achetés par l'administration Italienne

L'âme et la technologie ne sont pas forcement liées
Qui pourrait dire aujourd'hui que la TRIUMPH TIGER TRAIL, la GUZZI ou la MORINI n'ont pas d'âme ?
Elles n'apportaient pourtant aucune solution nouvelle et malheureusement aucune marque ne veut sortir une moto mythique qui ne se vend pas


La 800 G/S était onéreuse mais ses illustre concurrentes, (pour certaines de fabrication quasi artisanale) n'en étaient pas moins chères tout en donnant moins


Les Japonais sont les plus à blâmer, ils ne réagissent pas. Incrédules ?
Ils sont surtout certains de la suprématie du mono sur le terrain... économique
Moins cher le grosmono se vend donc toujours très bien et pour un bon moment, la Yamaha 600 Ténéré vie même ses heures de gloire dès sa sortie en 1983
Ainsi, il ne peut être dit que la G/S a tué le mono du moins sur le plan économique
Les japonais tiennent le marché mais sur le coup sont peu visionnaires, ils ne voient pas le lent déclin s'amorcer à l'horizon
Le mono à besoin d'une image renouvelée et de victoires dans les rallyes raid


Honda rate sa cible en sortant son 750 XLV en 83 Interdit !! Interdit !! Interdit !! , cette moto porte en elle tous les ingrédients de la mort des trails
Alors que BMW avait réussi à allier simplicité, légèreté, rusticité, Honda fait basculer la catégorie dans la complexité, l'inaccessibilité, la lourdeur... et la non polyvalence

Yamaha ne fera pas mieux avec une Super Ténéré sans âme... Suzuki toujours prudent ne réponds même pas et gonfle indéfiniment la cylindrée de son monocylindre DR... 400 500 600 650 750 800 pour ne parler que des "gros"

Les rallyes raids se professionnalisent et le rêve de liberté s'estompe
La branche trail se divise en deux :
- d'un coté, les trails mono économiques et proches de la définition originelle
- de l'autre les trail bicylindre bientôt appelés à juste titre "trail routiers"
Le mono devient un basique utilitaire, la catégorie des vrai trail décline jusqu'à presque s'éteindre


A l'instar de la Transalp Honda ou de la TDM de Yamaha, les trail perdent leur âme à force de se rapprocher des routières, de gagner en poids, de s'habiller de carénages, de roues à bâtons, ou de pneus routiers. Des motos caricatures d'une catégorie qui se cherche... et se perd
L'idéal de liberté incarné par les trail des années 70 / 80 se transforme peu à peu en une image ternie, saupoudrée de prises de consciences écologiques plus ou moins justifiées... La soif de liberté se transforme en une non moins caricaturale vision apocalyptique de l'avenir
Emblèmes de la décadence : le 4X4 et la moto TT

Aujourd'hui, la grande majorité des trails bicylindres ne sont plus vraiment des trails et seules les descendantes de la G/S en compagnie de quelques KTM gardent une capacité limitée à sortir des routes
Économique, utilitaire, le mono guette l'opportunité d'un retour à la mode du tout terrain, il tue son temps déguisés provisoirement en super motard en se défoulant les roues sur le goudron



La R80G/S était un aboutissement :
- "le pont" entre les catégories
- le lien entre le mono et le bicylindre
- le lien entre la puissance et la légèreté
- le lien entre une réelle capacité routière et le tout terrain
Elle est ainsi celle qui, par sa cohérence, réussit à révolutionner le monde du trail tout en coexistant avec le plus léger et plus économique trail grosmono
Elle porte bien entendu tout de même en elle un peu la responsabilité de la dégénérescence de la catégorie par cette recherche du "plus"


Fiat a refait sa 500 avec des ingrédients modernes, idem pour la mini ou la new beetle...
Pourquoi pas une 80G/S réactualisée ?
En reprenant des modèles anciens qui ont marqué leur temps, les constructeurs ont récupéré une âme pour la coller à un véhicule moderne
Cette recette donne l'eau à la bouche mais l'esprit G/S est-il là ?

Cherchons la réponse :
Qu'a apporté la G/S à son époque ?
BMW a certes innové en sortant la G/S mais à surtout composé une nouvelle recette avec des ingrédients connus Reprendre des composants existants en les réutilisant pour la première fois ensemble dans un but différent : le tout terrain
Particulièrement originale, voire même choquante à l'époque, avec ses couleurs et est son moteur trop visible !
Elle a une personnalité très marquée et est en avance de phase tout en utilisant du classique et de l'éprouvé
En plongeant son bébé dans le bain de l'aventure, BMW lui a ensuite donné une histoire. (Histoire déjà en route bien avant sa commercialisation)

Ainsi :
- 1) Recette homogène et économiquement viable
- 2) Innovation sans grande invention
- 3) Marquer voire choquer
- 4) Un moteur ! Une moto c'est avant tout un moteur sur lequel on s'assoit
- 5) Ajouter de l'histoire, de l'aventure donc un rêve. (Le plus difficile !)
On obtient ainsi une âme... la R80G/S est née ainsi

Pour refaire le coup de la G/S ? Il faut peut être arrêter de chercher à la décliner, il faut peut-être suivre la même recette qu'en 1980 ?...
Pour être la vraie nouvelle G/S, il faut que la rupture soit telle qu'elle ne puisse plus s'appeler "GS"... Alors là seulement, on pourra dire que la nouvelle G/S est née....

Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo !

A+ Panpacific 12



Dernière édition par DiBingo le Ven 30 Nov 2012 - 12:14, édité 1 fois (Raison : Prière d'indiquer les sources par un lien et de mettre le texte en citation ! Merci !)
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 34531
Age : 49
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande   BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2012 - 18:57

Panpacific a écrit:
Des réactions ? pas tendre avec Honda !

Bm avait fait fort en proposant cette GS.
Les Japs en étaient encore au mono et la XLV750 avait fait un bide si l'on
parle de sa première version dont la fiabilité n'était pas au rendez-vous.

Mais depuis, les choses ont bien changées !
Reste que les acheteurs potentiels en sont restés là !
Pourtant aujourd'hui, plus d'un constructeur propose du trail bien étudié et de qualité !
Mais non ! les gens pensent encore à la réputation de BM à ses débuts !

Pensez aussi que sur Wiki, les articles de ce genre sont fait par des passionnés.
D'ou visiblement un certain manque de relativité dans l'objectivité.

Ps : topic nettoyé, reprise de la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.v2-honda.com
tiniel24

Entraîneur au top
tiniel24

Masculin Nombre de messages : 7078
Age : 63
Localisation : Eymet
Prénom : tiniel
Moto(s) : ex NTV 94 , ex T@ 88
roule Dov
Date d'inscription : 29/06/2011

BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande   BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2012 - 20:40

......... et dire que je les aime encore les GS, RT...... rhaaaaaaaa Pas clair !
Revenir en haut Aller en bas
http://tiniel.skyrock.com/#
Contenu sponsorisé





BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande   BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
BMW 80 Gs : La XLV 750 allemande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» MAIKE : Une allemande à Paris
» citroen sous couleur allemande
» DS Allemande en Belgique.
» bombe atomique allemande
» Jolie allemande...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V2 HONDA :: ESPACE DETENTE (Lâchez-vous) :: Essais, infos et avis sur d'autres motos-
Sauter vers:  

Firefox : risque d'incompatibilité

Temps lRéférencementCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Motos | Marques de motos