V2 HONDA
Vous possedez un V2 Honda ou vous en revez ? Venez donc nous rejoindre ! Inscription libre !
(Le bonus : en vous inscrivant sur le forum = moins de pubs et davantage de rubriques !)
Note : notre forum n'est pas adapté à la navigation sur téléphone mobile.
Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Icons810
V2 HONDA
Vous possedez un V2 Honda ou vous en revez ? Venez donc nous rejoindre ! Inscription libre !
(Le bonus : en vous inscrivant sur le forum = moins de pubs et davantage de rubriques !)
Note : notre forum n'est pas adapté à la navigation sur téléphone mobile.
Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Icons810

VT500 - NTV - Deauville - Varadéro - Transalp - DN01 - AfricaTwin - Fury - CX - VTR - Shadow - PacificCoast - XLV



AccueilAccueil  NavigateurNavigateur  PortailPortail  Tutos Tutos  Dernières imagesDernières images  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Le deal à ne pas rater :
Logitech Souris Gamer G502 Hero + Tapis de souris G240
39.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
monomental

cinéphile averti


Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyJeu 21 Mai 2015 - 21:41

Dupontel est très bon dans ce rôle d'ours mal léché au coeur gros comme ça, il place quelques bonnes répliques aigre-douces à Cecile DeFrance. Quant à elle, elle surjoue un peu son côté classe tiré à quatre épingles dans la première partie, mais assure pas mal aussi quand-même, réussissant à faire passer un peu d'émotion.
Ce n'est pas incontournable mais si on aime ces deux acteurs on peut se laisser tenter. A voir avec madame, ou mieux avec sa fifille si elle est pré-ado (pour ceux qui ont de la famille) Je suis vert ! ...
Revenir en haut Aller en bas
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Cinoche : Brizé nous les brise   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 24 Mai 2015 - 2:09

Madame n'était pas partante pour Mad Max, je me le ferai tout seul plus tard. Ce soir c'était donc "La loi du marché", de Stéphane Brizé, qui avait fait aussi "Quelques heures de printemps" et "Mademoiselle Chambon". On aime bien Lindon tous les deux, on n'a pas été déçus. Quant au film, il est plutôt bon mais très (trop?) plombant.
Et donc ma critique :
Vincent Lindon s'enfonce vers l'épure absolue. Il a perdu toute nervosité apparente, ne gardant que l'affaissement de ses épaules écrasées par la vie qui plombe, et son silence obstinément respectueux. Il disparaît à force d'être taiseux mais crève l'écran de plus en plus, en toute humilité, en symbiose totale au milieu de ses comparses, tous acteurs non professionnels d'après ce que j'en sais, tous impressionnants de justesse. Du grand Lindon, vraiment.
Dans ce film presque expérimental au budget visiblement étique, il incarne le jour le jour d'un quinqua cherchant comme il peut à rester debout, à échapper au rouleau compresseur de l'argent-roi. Au gré de ses galères de chômeur, coincé entre le béton et le bitume dont il ne sort que pour essayer de vendre son mobil-home, ballotté de l'agence pôle-emploi de sa banlieue au bureau de sa banquière bornée, il entame sa nouvelle vie de vigile au Cora du coin. Nous on le regarde se débattre, atterrés. On se demande quand il va craquer, le temps passe sans qu'il se passe grand-chose derrière l'implacable caméra souvent tressautante. On est saisi par l'acuité du regard de ce cinéaste-vérité et c'est presque trop plombant : chômage, épouse transparente, fils handicapé, petit boulot de flicage sous-qualifié pour garder la tête hors de l'eau, la machine infernale du capitalisme dernier cri va finir par l'avoir, c'est ce qu'on se dit. Mais on reste sur sa faim, parce qu'on ne sait pas ce que sa sortie de route finale, discrète et si digne, lui vaudra comme galère supplémentaire. Pour ce qui concerne ses proches, et notamment sa femme, on reste sur sa faim de même, et c'est dommage. On aurait quand même aimé entrer dans ce personnage important pour lui, la connaître mieux. Elle le côtoie mais, taciturne autant que lui, elle est inexistante, tout repose sur lui sans qu'ils se disent quoi que ce soit et le film n'en est que plus effrayant : on se demande combien de temps ce monde si silencieusement brutal va tenir. C'est la vraie vie d'un tas de gens que nous conte ce cinoche, pas des contes de fées, pour sûr. Mais à défaut d'humour, on aimerait quelques sourires, un peu d'espoir, des respirations. C'est du bon cinéma, mais... trop c'est trop, et c'est ce qui me retient, à chaud, de mettre quatre étoiles à ce bon film.
Bonne soirée mes gens ! Je suis vert !
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyJeu 28 Mai 2015 - 20:13

Tiens d'ailleurs, j'ai vu que Vincent Lindon et sa partenaire dans le film ont été primé au festival. Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyVen 29 Mai 2015 - 15:53

Tout à fait DiBingo. Et lors de la remise de son prix (d'ailleurs tout à fait mérité à mon sens) il nous a gratifiés d'un laïus qui m'a pas mal remué,  pendant lequel il avait du mal à ne pas craquer lui aussi. Il a fait preuve d'une grande humilité, ne se mettant pas en avant et évoquant ses comparses amateurs, les gens ordinaires de la "France qui se lève tôt" (pour paraphraser certain gugusse que je surnomme Naboléon et qui sait si bien surfer sur la vague pour se pousser du col, lui Je suis vert ! ) qui sont représentés dans le film. Il nous a bien fait comprendre que sa prestation dans ce film avait un côté disons...message politique. C'est bien comme ça que je l'avais compris. Bref, cette réception de la palme était dans le droit fil de ce qu'il est dans le film, à savoir une belle personne !
Mais sa partenaire n'a pas été primée. C'est Emmanuelle Bercot qui a raflé le prix d'interprétation féminine. Et elle n'est pas dans "La loi du marché", puisqu'à part Lindon il n'y avait que des acteurs amateurs, sélectionnés pour le film... Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyVen 29 Mai 2015 - 17:33

Vincent Lindon semble une chouette personne, en effet. Même avis / vote +1

Merci pour les précisions. En effet, C'est E.Bercot qui a raflé le prix (à sa grande suprise pourtant)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 7 Juin 2015 - 11:21

Toujours pas de Mad Max, mais un assez troublant film suédois de Erik Lopper, "L'épreuve" avec la nerveuse J.Binoche et un acteur danois connu paraît-il pour son rôle dans "game of throne". C'est l'histoire d'une reporter de guerre efficace qui passe tout près de la mort et retourne chez elle pour se refaire une santé. Pas de pot, elle se heurte aux réticences de ses proches qui saturent de toujours trembler pour elle.
Ne pas voir, ne pas entendre, ne rien dire. C'est l'image connue des trois singes qui s'impose à moi quand je pense à nos vies de nantis en sortant de ce film, presque honteux d'être né au bon endroit au bon moment. Le rôle social du reporter éveilleur des consciences, sa colère qui sous-tend la passion pour sa mission, mais aussi l'addiction à l'adrénaline qui le (la) shoote quand il (elle) shoote les extrêmes violences exotiques, ce sont des propos qu'on reçoit clairement. De même que l'improbable compatibilité de ce métier dangereux avec une vie (de famille) paisible et épanouie. Erik Poppe sait de quoi il parle, puisqu'il a été lui-même reporter de guerre avant de se faire réalisateur. Le fait qu'il fasse passer son message au moyen d'une photo très soignée est-il un plus ? Difficile à dire, même si on est parfois tenté de trouver déplacée la qualité de l'imagerie, indéniablement superbe, très efficacement travaillée au point de vue couleurs et lumières. Par ailleurs, que Binoche soit au mieux de sa forme, sobre et poignante, on ne peut le nier. Que tous les autres acteurs soient très justes et accrocheurs non plus. Enfin, force est de reconnaître que la puissance effrayante des scènes d'ouverture et de fermeture fait son office(la préparation d'attentats kamikazes par des femmes afghanes), on est scotché. Reste que le dilemme familial, sensé entrer en contraste insoluble avec la violence qu'il faut peut-être montrer pour qu'elle puisse être endiguée, ce dilemme a du mal à faire le poids. Au final surnage pour le spectateur un certain malaise à choisir son camp. Focaliser résolument sur la beauté du monde et l'amour de ses proches ou au contraire plonger dans le spectacle des nuisances humaines pour comprendre le monde réel ? A partir de quel degré d'abjection faut-il refuser d'endosser le rôle de témoin, pour ne pas sombrer dans le voyeurisme et donc cautionner la démesure ? Est-il malsain de chercher à voir et montrer la folie et le malheur de ses semblables ? D'importantes questions se posent, aucune réponse n'est clairement donnée. C'est frustrant mais c'est sans doute le but de Poppe...
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 7 Juin 2015 - 12:40

Christophe a écrit:
A partir de quel degré d'abjection faut-il refuser d'endosser le rôle de témoin

Je n'en sais rien, je n'ais encore rien vu moi ! Riant à voix haute
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2015 - 1:39

Max la menace de flop.

Cette fois ça y est, j'ai casqué mes roros pour Max. Ben j'aurais pas dû mes gens...Sur Allociné j'ai mis ça :

Il y a des lustres j'étais étudiant et déjà motard. Western mécanique violemment pessimiste truffé de coups de génie scénaristiques (dont, vers la fin du film, ce bref plan d'une main coupée accrochée à une menotte accrochée à un véhicule piégé, qui m'est resté en tête), Mad Max entrait dans l'histoire du cinoche et m'avait inoculé son shoot d'adrénaline. Scotché j'étais. Quelques années plus tard et moyennant beaucoup plus de dollars, avec son Mad Max 2 Miller remettait le couvert, consacrant à jamais Gibson en fascinant guerrier de la route, gravant dans ma mémoire le souvenir d'autres personnages comme son chien mangeur de canigou, un pilote d'ULM longiligne ou un gamin champion de boomerang. L'univers "postapo" des frappadingues accros au pétrole accédait avec ce coup de maître au statut de mythe cinématographique, on attendait la suite. A l'époque, je me souviens qu'avec "Waterworld", Kostner n'avait pas réussi à détrôner le mythe. Encore quelques années de patience et survint la première déception : Tina faisait turner...pardon tourner le mythe en laborieuse entreprise à faire rentrer les dollars, ou plutôt ne réussissait pas mieux que Gibson à sauver la situation... Beaucoup d'années plus tard, Miller sort de son sommeil avec Fury, mais a-t-il bien fait ?
On descend encore d'un cran dans l'épaisseur du synopsis et dans celle des euh..personnages
( Personnages ? J'ai dit personnages ? Quels personnages ?). Pas dans celle du scénar (ou du story-board ?), dont la description précise des cascades doit prendre des pages et des pages...Le film vous en donnera pour vos sous si ce que vous cherchez ne concerne que les yeux et les oreilles, encore que la bande-son, dont j'avais lu qu'elle assurait un (mad)max, ne m'ait pas paru très originale, pas plus anxiogène que ça. Mais bon, y a aussi les vroum-vroum (très moyens d'ailleurs les sons des moulins) et les boum des explosions. Tout ça est très bien réglé, très démesuré, très très cher, sûrement très consommateur en gasoline, et très polluant dans un désert déjà bien assez surchauffé. Mais toute cette bruyante gesticulation ne m'a pas collé à mon siège, parce que la sauce n'est pas montée avec un minimum de finesse, un minimum de crescendo, une pincée de surprises ou même quelques gags (comme la géniale scène du doigt coupé dans le M.Max 2) parce que la seule scène-"respiration", aux 2/3 du film, vaut peut-être pour sa belle lumière mais sûrement pas pour la profondeur des dialogues...Ah c'est sûr, les customers pour les véhicules et les costumiers pour les gens s'en sont donnés du mal, pour le visuel. De même les cascadeurs et leurs chefs d'équipe, les caméramen et leur direction (Miller sûrement pour le coup). Tous ces gens ont du métier, en visuel ça jette. Mais perso je me suis presque ennuyé et bon sang de bois, ça ne suffit pas à faire un bon film ! Je me suis fait piéger et ça m'embête un peu d'avoir cautionné une démesure que je n'approuve pas.
J'ai fait une erreur et je le reconnais. Vieux motard que jamais, hein ? Allez, je mets quand même une étoile et demi pour saluer le boulot de tous les techniciens, artistes (quand même !) ou virtuoses du spectacle en tous genres. Mais on ne m'y prendra plus...
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2015 - 3:04

Oui, je m'y attendais un peu.
Les resucées de films déjà rincés, c'est souvent la déception assurée.
ça me fait un peu penser que j'étais aller voir Tron en pensant être content de revoir Jeff Bridges
et la ressortie modernisée du film de Walt Disney de ma jeunesse.
Images d'enfer, rythme haletant mais scénario inexistant et personnages sans présence. Un bide.  
J'aime autant garder en mémoire le vieux nanar de 1978 qui était réellement avant gardiste.

Dans le temps, on jouait d'astuces cinématographiques et d'un scénario bien plein pour palier
la pauvreté des effets spéciaux disponibles que la technologie ne permettait pas.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyLun 15 Juin 2015 - 17:02

Quoi Deneuve docteur ? Elle a tourné "La tête haute", pour changer... Je suis vert !

C'est dans ce petit film qu'elle réapparaît après s'être faite discrète depuis un moment. Je ne suis pas hyperfan de cette dame, et les propos méprisants qu'elle a tenus (si j'en crois les ragots pipeules) sur les dunkerquois au moment de la sortie du film pour Cannes m'auraient plutôt incité à le boycotter, comme de nombreux dunkerquois, outrés par ses outrances, ont déclaré qu'ils le feraient... :mrgreen:
Pourtant, une copine de là-bas (où j'ai vécu 25 ans) m'a dit qu'elle avait kiffé le film un max, malgré tout. Ma femme (dunkerquoise pur-jus) et moi on a donc voulu essayer quand même.
Ca nous conte le parcours chaotique d'un jeune en difficulté, entre sa tendre enfance et sa sortie du dernier centre de rétention avant son entrée supposée dans le monde libre, en passant par une petite case prison. L'accent est mis sur le travail relationnel qu'entreprennent sa juge (Deneuve, impériale il faut bien le dire), son éduc (B.Magimel, fort bon lui aussi) et tous les acteurs de la filière éducation sociale. Ca dépote souvent pas mal, c'est mieux rythmé que dans le Mommy que j'ai un peu descendu ici il y a peu, à cause de plages de respiration plus fréquentes. Ce n'est pas un grand film mais on a été accrochés quand même, surtout pour la prise de conscience de ce que peuvent endurer les éduc et même les juges, sans avoir le droit de "péter un cable"...
Comme la plupart des critiques, y compris les moins enthousiastes concernant ce film, je salue la performance de Rod Paradot (un parfait inconnu déniché par la réalisatrice Emmanuelle Bercot) qui assure parfaitement en Malony, le jeune "à problèmes".
Par ailleurs, je ne sais si un juge pour enfants se rend dans les CRO (centre de rétention ouvert) où sont placés les jeunes de ses dossiers, pour y fêter des anniversaires, ni si il tutoie et cornaque beaucoup d'éducateurs, comme c'est le cas ici. Ca paraît gros mais ça passe, grâce au jeu des acteurs. Ils sont tous convaincants, fort investis jusqu'à l'intensité, excepté le personnage du jeune procureur peut-être. C'est un peu plus limite aussi pour Sara Forestier (la mère du jeune Malony), parfois crédible et parfois presque risible tant la caricature de "cassos" (cas social en jargon éduc) qu'elle nous fait ici paraît brossée au marker fluo, le détail de trop étant sans doute sa prothèse dentaire façon "Zézette épouse X" ( bien connue chez les fans du Père Noël même quand c'est une ordure ...)
Le film est généreux et plutôt nerveux, pas trop complaisant dans le pathos et dans un style plus systématiquement docu, moins m'as-tu-vu que "Mommy" auquel on l'a parfois comparé. Rythmé en montagnes russes comme peut sûrement l'être la vie d'un jeune en grand danger de basculer définitivement vers la haine, faute d'avoir reçu assez d'amour, il donne parfois l'impression d'être à la limite de la vraisemblance (je pense aux péripéties finales dans la clinique notamment). Mais le parti pris d'optimisme est rafraîchissant, tous comptes faits. Et encore une fois, chapeau Paradot !
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptySam 20 Juin 2015 - 16:04

Faut que je me fasse une soirée au cinoche moi ! Je suis vert !
Merci de nous donner des idées de films en tous cas Christophe ! Excellent !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Bruno qui ramait dans sa tête   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 28 Juin 2015 - 11:17

Bruno, c'est le frère de Rémy Podalydès. J'avais lu et entendu un max de bonnes critiques sur son dernier, "Comme un avion", et on s'est payé ça ce soir.
Michel (Bruno Podalydès) s'emmerde devant son écran d'infographiste. Il rêve d'aéropostale mais tombe par hasard amoureux d'une photo de kayak. Acheteur presque compulsif, il s'offre le must en matos et se met à pagayer sur le toit de son immeuble en cachette, assis dans son bel esquif tout neuf posé sur le ciment. Sa femme Rachel (S.Kiberlain) découvre le pot aux roses de son rêveur de mari et le pousse à larguer les amarres. Il se décide donc à tenter de rallier la mer en suivant une rivière du Loiret.
Sa première étape (4 km, une perf !) l'amène dans une guinguette où il se pose. Il tombe sous le charme des lieux et des gens (surtout la patronne), et aura bien du mal à redécoller...
Bon d'accord, on se balade encore dans l'univers privilégié des bobos parisiens branchés qui ont les moyens de s'offrir du matos, et de rêver d'une vie plus excitante que leur routine friquée. Mais quelle finesse dans l'autodérision ! Et quelle classe dans l'anticonformisme tranquille ! L'érotisme généreux, limite panthéiste de ce quinqua qui voyage immobile en se laissant porter est d'autant plus rafraîchissant qu'il est bercé par le chant du fil de l'eau paisible. En prime, des dialogues qui font souvent mouche, pas mal de gags pas lourdingues, des personnages gentiment déjantés (Vuillermoz en boiteux priapique, Arditi en pêcheur irascible et teigneux, Jaoui en quinqua épanouie et lascive...), un univers onirique apaisant et une bande son distillant quelques tubes majeurs ( Charlélie Couture, Moustaki et Bashung en final magnifique), tout ça compose un bol d'air tombant pile pour commencer l'été de bon poil, en rêvant d'être aussi bienheureux qu'Alexandre.
Revenir en haut Aller en bas
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: "Mustang" au féminin   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptySam 11 Juil 2015 - 23:17

Virée estivale à la ville en bécane avec madame, pour se faire une toile : "Mustang", de la jeune réalisatrice Deniz.G.Ergüven, avec une jeune ado qui crève l'écran, la petite Elit Iscan.

Cinq soeurs ingénues et joyeuses qui sortent de l'enfance et jouent librement avec des copains de leur âge sans se soucier du qu'en dira-t-on, c'est trop de honte pour leur tyran de tonton, un faux-cul qui les élève avec sa mère (on ignore ce que sont devenus les parents) dans un village perdu au fin fond de la Turquie. On est dans la classe moyenne aisée d'une province reculée, on a les moyens de les envoyer à l'école de la grande ville. Mais dans ce microcosme figé par les archaïques traditions, s'émanciper n'est pas de mise pour des adolescentes. Finie l'école, finie la confiance. La maison se transforme en bunker et les cours de cuisine remplacent l'école. Le troupeau de pouliches est confiné, avec pour consigne de se préparer à 5 bons mariages arrangés. Deniz G.Ergüven brandit l'étendard féministe avec brio, sa toile raconte une toile dont les 5 jeunes filles chercheront à s'extraire (ou pas), chacune selon ses moyens, tour à tour joyeusement, timidement, dramatiquement voire fatalement. Elles sont belles, solaires, solidaires, mais toutes ne vont pas tirer leur épingle du jeu tant il y faut de force d'âme. Mention spéciale à la cadette Ece (Elit Iscam), une espiègle fan de foot qui ne s'en laisse pas conter et porte le film sur ses frêles épaules de mustang nubile indomptable. Un vrai bonheur à voir, une révélation qui sauve les quelques maladresses ou longueurs de ce premier film tonique et souvent rafraîchissant, porteur d'espérance, quand même.
Je me demande quel accueil ce film a reçu en Turquie, et je dirai à mes fillottes d'aller le voir, rien que pour mesurer leur chance de vivre en France...


Dernière édition par monomental le Dim 12 Juil 2015 - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 12 Juil 2015 - 2:34

Un truc que je verrais peut-être avec ma fille. Doute
J'y pensais justement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: La isla minima, un polar olé olé...   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptySam 18 Juil 2015 - 2:08

"La isla minima" : une très très bonne surprise que ce thriller à l'espagnole d'un certain Rodriguez. Dans un no man's land tout en platitudes géométriques marécageuses, perdu au fin fond d'une Espagne où plane encore dans les brumes l'odeur glauque du franquisme, deux flics pas très raccord doivent forcer la loi du silence pour démasquer un "écharneur" de gamines. Accrochez vous braves gens, la tension devient vite palpable et vous réservera quelques sursauts ou autres décharges d'adrénaline, l'air de rien. La progression de l'enquête, bien scénarisée, dévoile au passage des aspects inquiétants sur le passé d'un des limiers, au temps de sa splendeur sous Franco.
Gros travail sur la photo par ailleurs : la lumière peut magnifier un morne paysage aussi bien qu'exalter son caractère anxiogène, quand le jour décline ou que la pluie s'en mêle par exemple. Voilà un film qui ne cède jamais à la facilité, évitant le manichéisme sur chaque protagoniste autant que la surenchère à l'américaine quand l'ambiance devient gore. J'en sors impressionné et emballé.
De la came efficace et un regard sans complaisance sur l'Espagne des années 80. Bravo !


Dernière édition par monomental le Sam 18 Juil 2015 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptySam 18 Juil 2015 - 13:36

Tiens ça je note amigo ! j'aime bien l'Espagne moi ! Riant à voix haute
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Quoi de neuf Docter ? "Vice versa" !   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 19 Juil 2015 - 23:22

"Vice versa" est le titre français qui a été choisi pour le dernier film des studios Pixar, réalisé par Pete Docter et intitulé en anglais "Inside out" ("Dedans dehors", disons). En matière de film d'animation, "Vice versa" me paraît conçu surtout pour des adultes, ou pour l'éveil de l'intériorité chez des préados ou des ados. Moins pour de "vrais" enfants, contrairement à la désormais classique série des "Toy-story" par exemple, pour ne citer que le titre culte qui fit connaître les studios Pixar.
Difficile en effet à mon avis, pour des enfants, de percuter vite sur des notions comme la mémoire à long-terme, les souvenirs inconscients, la mémoire abstraite, la mélancolie constructive résultant d'une salutaire association entre joie et tristesse, enfin tout ce qui sous-tend la géniale trame scénaristique du film.
Mais pour les autres, quel excitant défi que de suivre, amusé et sans cesse "(émous)titillé" par les trouvailles du bon Docter, les méandres de l'interaction entre le réel et l'intériorité dans l'élaboration d'une tranche de vie !
On peut peut-être se dire que le schéma sociétal dans lequel la maison Pixar nous impose sa famille modèle est prévisible et convenu, confit dans le consumérisme urbain, voire "mégapolistique".
Certes, le choix des 5 émotions peut, par ailleurs, paraître un peu réducteur, de même que la prépondérance accordée à 3 d'entre elles (joie, tristesse et colère) dans le déterminisme sur le cours des choses, la peur et le dégoût n'ayant dans le synopsis que très peu d'influence réelle.
Enfin, le bien fondé du choix du titre pour la version française est peut-être lui aussi discutable.
Mais ces toutes petites réserves étant posées, quelle maestria, et quelle jubilation pour le spectateur de se laisser emporter jusqu'à l'émotion ! Car l'émotion s'impose quand l'alliance se soude entre joie et tristesse pour faire exploser à l'esprit la finesse de la mélancolie qui conduit au bonheur vrai...Au passage on sera resté songeur devant les qualités graphiques et chromatiques, autant que devant l'animation fluide et dynamique, et on aura pris un peu son pied à sourire à la plupart des innombrables clin-d'oeils de ce film malin, dont une seule vision ne suffit sûrement pour en profiter complètement...
Revenir en haut Aller en bas
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: "Dheepan" : méritée, la palme d'or ? Faut voir...   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 13 Sep 2015 - 16:00

Pour notre retour aux salles obscures hier après de courtes vacances, on hésitait entre "Coup de chaud", un thriller français avec Darroussin, et la palme d'or de cette année, "Dheepan", de Jacques Audiard dont j'avais adoré "Un prophète", couvert de lauriers à Cannes lui aussi. On a choisi Dheepan, dont le scénar était quand même prometteur.
Ca nous conte le parcours d'un guerrier Tamoul (Dheepan) qui cherche à fuir la guerre civile du Sri Lanka, au début des années 2000 je crois, et qui s'associe avec une jeune femme dans un camp de réfugiés. Celle-ci a réussi à se faire passer pour la mère d'une orpheline qu'elle prend avec elle un peu au hasard pour augmenter ses chances d'échapper à l'impasse où elle végète. Ensemble ils débarquent en France et cherchent à se faire passer pour une famille soucieuse de s'intégrer, même si la jeune femme conserve l'espoir de gagner l'Angleterre où elle a un contact familial. Les services d'immigration les casent dans une cité de la banlieue chaude parisienne, où il va leur falloir donner le change, au milieu d'une population cosmopolite bas de gamme. Un monde interlope (Tihocan tu sais ce que je veux dire :wink: ) de petites frappes, de dealers à la petite semaine, de voyous organisant leur vie à la recherche de l'argent facile. Dheepan veut tirer un trait sur son passé douloureux, mais ce passé cherche à le rattraper.
Avec "Dheepan" on en a pour ses sous : Audiard nous livre un film "deux en un" et c'est peut-être à nous de choisir celui des deux genres qui nous convient le mieux. Les deux premiers tiers, assez paisibles somme toute, nous rendent les protagonistes familiers. Leur tortueuse tentative pour faire illusion autant aux autres qu'à eux-même en fait des personnages complexes et attachants. Il faut d'ailleurs saluer la performance des acteurs dont je ne fais pas l'effort de chercher à retenir les noms à rallonge (honte sur moi !), qu'il s'agisse de celui qui crée Dheepan ou de celles qui endossent les personnages de sa femme et de sa fille. Tous sont excellents. Dans le rôle d'un chef de gang local tout juste sorti de prison, Vincent Rottiers m'a paru aussi plutôt crédible en petit caïd enfermé dans sa posture pour sauver la face sans toujours y croire. Cette première partie, la plus longue, a ceci d'inquiétant que les incursions épisodiques de son passé de guerrier dans le cheminement intérieur de Dheepan, s'il essaye de les refouler ou d'y échapper de toutes ses forces, on sent bien qu'elles n'ont pas dit leur dernier mot. De même, la montée très progressive de la tension entre les voyous de la cité où ont atterri nos trois "étranges étrangers", on sent bien qu'elle va aller vers un paroxysme.
Et donc l'explosion du dernier tiers, on la voit venir parce qu'on s'attendait à un basculement. A la limite, on la désirait comme une libération. Pourtant, elle elle nous saute aux yeux en créant quand même la surprise. Le film change de registre et ça dépote, pas à dire c'est du brutal. Mais je n'y ai pas cru. Car le dénouement, que je ne dévoilerai pas, lui fait perdre toute crédibilité. A cause de cette invraisemblance à mes yeux, pour moi "Dheepan" c'est un peu "Banlieue 13" qui aurait enfilé un costume de docu trop étroit, lequel costume finit par craquer. "Y a quequ'chose qui cloche là d'dans" mais c'est pas comme dans la chanson : j'ai pas envie d'y retourner immédiatement.
Audiard m'a donné l'impression d'avoir pété un câble en cours de tournage . Autant "Un prophète", magnifique de cohérence, m'avait scotché, autant ici je suis resté dubitatif. Je ne comprends pas trop que la palme d'or soit venue couronner ce film inégal.
Si j'avais su j'aurais essayé "Coup de chaud". Mais à vous de voir...
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyMar 15 Sep 2015 - 17:46

Je note tout ça et te dirais ce que j'en pense ! Satisfait
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: "Régression" : c'est ce qu'entame Amenabar ?   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 1 Nov 2015 - 2:34

C'est un peu mon opinion en tous cas. Du même Amenabar, j'avais été complètement accroché par "Les autres", film dans lequel il réussissait à nous faire entrer dans les délires fantomatiques de la belle et inquiétante Nicole Kidman...
Alléché par le souvenir que j'avais gardé de son précédent opus, j' allais en confiance ce soir découvrir
"Régression" donc, impatient de m'immerger dans un malaise insidieusement croissant. Le synopsis était assez engageant : un flic enquête sur les déclarations d'une ado qui accuse son père de l'avoir violée au cours de ce qui semble bien être une messe noire. Cerise sur le gâteau, le père, alcoolique repenti que la religion a sorti de la déchéance, avoue. Dans la famille "cassoc" (ial) y a la grand-mère aussi, toujours pochtronne quant à elle et dotée d'une satanée voix de sorcière éraillée à souhait, enfin y a le fiston sodomite marginalisé qui squatte une usine désaffectée, vu que son père l'a viré à cause de ses tendances perverses. La mère y en a plus, elle s'est suicidée officiellement longtemps avant, mais d'après la fille éplorée c'est peut-être pas tout à fait un suicide, faut voir si y a pas du maléfice derrière tout ça.
Tous ces éléments se mettent en place dans une ambiance automnale pluvieuse déprimante (en diable), c'était parfait pour Halloween.
Sauf que pour nous (ma moitié et moi), ça n'a pas trop fonctionné. J'ai eu du mal à entrer dans le bad-trip familial, disons une grosse demi-heure pour me mettre dans l'ambiance où j'ai failli piquer du nez. Après, y a une grosse demi-heure qui marche mieux, j'ai failli être inquiet, je commençais à me dire que j'allais flipper un peu, je me disais y a quand même une ambiance. Quelques flashs hardcore essaient de faire monter la sauce façon démonologie, la mayo aurait pu prendre mais le soufflet retombe avec un final limite bâclé qui m'a laissé sur ma faim.
J'aimais mieux "Les autres", quoi.
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyLun 2 Nov 2015 - 11:31

Merci Christophe.
Donc pas terrible ! Je suis vert !
ça me rassure, n'aimant pas ce genre du tout, tu l'aurais encensé, je me serais senti de le voir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: "Nous trois ou rien", tout un programme   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyLun 9 Nov 2015 - 0:28

Kheiron est paraît-il un comique qui monte. Moi je connaissais pas, mais je l'ai entendu chez Ruquiez parler de son film, j'ai remarqué que même Y.Moix en disait le plus grand bien et ça m'a donné envie. Je ne saurais trop vous conseiller d'y aller jeter un oeil, en vous conseillant de prévoir un mouchoir pour éponger les larmes de rire ou d'émotion que vous sécrèterez secrètement dans le noir, braves gens...
Ca s'appelle "Nous trois ou rien", donc.
Avec ce film, Kheiron fait mouche et ratisse large. Il fait mouche en choisissant le registre comique, quand il aurait pu céder à la facilité en restant uniquement dans le pathos pour raconter le parcours exemplaire de ses parents. En déclenchant nos fréquents sourires autant que nos rires, sans aucune surenchère, il donne d'autant plus de force à l'émotion, qui déferle souvent elle aussi. Pudeur ou habileté, je ne sais ce qui le retient d'en rajouter sur la dureté des épreuves qu'ont vécues ses parents, comme tous les opposants iraniens au shah puis aux barbus qui ont pris sa place. Toujours une pirouette, un gag, un bon mot, un clin d'oeil pour tempérer le tempo. La beauté des engagements pour la liberté et la fraternité, que ses parents n'ont pu essayer de vivre pleinement qu'en choisissant l'exil chez nous, à une époque où peut-être ces valeurs pouvaient encore être entrevues malgré les traquenards dans la banlieue parisienne, cette beauté me rend nostalgique, comme si quelque chose avait disparu de mon pays...
Il fait mouche en incarnant ce père qu'il admire, il fait mouche en confiant à Leila Bekhti le rôle de sa mère et à Gérard Darmon celui de son grand-père resté en Iran. Quelques figures impayables incarnent pour notre plus grand plaisir des second rôles essentiels, dans la famille comme dans la banlieue cosmopolite des années 90...
Il ratisse large en donnant aux femmes, sans jamais se départir de son humour positif, leur place de pilier dans la construction du vivre-ensemble. Il ratisse large enfin en balançant l'air de rien son cri d'espoir, en ces temps où l'ouverture d'esprit et la tolérance semblent menacer de déserter notre terre de mélange. Respect, Kheiron !
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyLun 9 Nov 2015 - 2:21

Salut Christophe et merci ! Salut !

Tiens d'ailleurs, je viens de chopper le Dvd de Mad-max en pensant à toi ! Satisfait

Bon mais j'ai du retard ! La Banane !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: "L'hermine" revient à la mode ?   Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 22 Nov 2015 - 1:32

Madame et moi on aime assez Luchini, on a donc choisi "L'hermine" , de Christian Vincent, avec F.Luchini donc, dans le rôle du juge Racine, un sévère président de cour d'assise (re)tombant amoureux d'une de ses jurées, jouée par Sidse Babett Knudsen.
L'actrice porte un nom exotique que je n'avais pas retenu après avoir suivi la série Borgen, où elle incarnait magnifiquement une femme de pouvoir, rompue à toutes les roueries politiciennes mais pénétrée par la gravité de sa mission. Elle pouvait s'y montrer dure, mais ne se départissait jamais d'une belle humanité. Elle est ici Ditte, curieuse et sereine, médecin simplement douée d'une faculté exemplaire à l'empathie, qui sort de l'anonymat en étant choisie comme jurée. Comme telle elle est amenée à "monter sur la scène" du théâtre judiciaire (comme dit sa fille), c'est donc le hasard qui la remet en présence du juge Racine qu'elle a soigné une décennie plus tôt.
Comment ne pas tomber sous le charme de son sourire pétillant et chaleureux ? Elle n'a rien d'autre à faire que sourire, et tout est dit. Quelle présence !
Luchini, en juge Racine (encore le théâtre...), aborde magistralement (c'est le cas de le dire !) le registre de la discrétion, et ça lui va bien. Austère et réservé mais subtil, il nous séduit autant qu'il tente presque malgré lui de le faire platoniquement avec Ditte, cette belle personne qu'il avait perdue de vue et ne s'attendait pas à retrouver.
"L'hermine" est une vraie réussite pour ce qui concerne ce duo d'acteurs. Au passage, on a droit à quelques réflexions pas dénuées de profondeur sur la justice et sa place dans la vie sociale, même si son importance semble, pour le juge Racine, gommée par la puissance du sentiment amoureux qui s'impose à lui.
Une seule chose m'a rendu un peu chagrin dans le film : en tant que natif du nord, j'ai moins aimé l'image dépréciée de ma région d'origine, puisque autant les jurés que les témoins ou bien sûr l'accusé ont un côté "bourrin-de-base-bas-de-plafond", sur lequel la classe de Ditte tranche un peu trop facilement. J'aurais aimé un pannel de jurés plus diversifié, même si j'aime bien entendre au cinoche des accents chtis qui sonnent juste, comme celui de Corinne Masiero.
Quoique Christian Vincent ait réussi à faire passer pas mal d'émotion(s) et malgré des dialogues qui font souvent mouche dans des registres assez variés, c'est ce qui m'a retenu de mettre quatre étoiles sur Allocine (3.5 quand même)...
Revenir en haut Aller en bas
DiBingo

Premier inscrit
Premier inscrit
DiBingo

Masculin Nombre de messages : 39539
Age : 53
Localisation : Hérault
Prénom : Manu
Moto(s) : Multi V2 Honda
Date d'inscription : 27/08/2008

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 22 Nov 2015 - 13:22

Les films à thème contemporain me font profondément chier.
On vit déjà dans un monde difficile (que je qualifierai "de merde") alors ce n'est
pas me distraire que d'aller voir un film qui me raconte notre vie de tous les jours.
Ce n'est que mon propre avis, bien entendu. Erreur involontaire

Merci Christophe en tous cas de tes bon tuyaux et appréciations cinéphiles ! Excellent !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.v2-honda.com
monomental

cinéphile averti
monomental

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 68
Localisation : Limousin né chtimi
Prénom : Christophe
Moto(s) : NTV
Date d'inscription : 06/07/2012

Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 EmptyDim 22 Nov 2015 - 16:38

DiBingo a écrit:
Les films à thème contemporain me font profondément chier.
On vit déjà dans un monde difficile (que je qualifierai "de merde") alors ce n'est
pas me distraire que d'aller voir un film qui me raconte notre vie de tous les jours.
....
Merci Christophe en tous cas de tes bon tuyaux et appréciations cinéphiles ! Excellent !

Pas de quoi DiBingo.
En fait mézigue je ne vais pas souvent au cinoche que pour me distraire. De même que je n'ouvre pas un livre ou que je ne vais pas voir une expo que pour ça...Des fois c'est ma motivation première, oui. Mais si au passage je suis incité à comprendre des choses, ou à découvrir des mondes peu familiers, ou à recevoir des impressions qui me remuent (dans "émotion" il y a motion, qui veut dire mise mouvement), c'est du bonus, j'en sors un peu plus humain peut-être. Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]    Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les films cinéma à vous conseiller ou non [EN salle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les films cinéma à vous conseiller [Hors salles]
» Vous aimez la moto, alors vous devez lire le seul roman-photos tourné par AGOSTINI
» La moto au cinéma
» v2 passe au cinéma
» Cinéma porno...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V2 HONDA :: ESPACE DETENTE (Lâchez-vous) :: Autres passions ou activités en dehors de la moto-
Sauter vers:  

Firefox : risque d'incompatibilité Forum incompatible avec les téléphones mobiles

Temps lRéférencementCréer un forum | ©phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit